Romagnieu et Avaux

“ Généalogies  ♥ DAUPHINÉ  ♥ Vivre-jadis  ♥ Parentèle  ♥ Panorama  ”

 

RACINES-LIEUX

Nos ancêtres ont bâti
Chimilin en Dauphiné
Aoste en Dauphiné
Romagnieu et Avaux
Pressins
La Bâtie-Montgascon
Saint-Genix-sur-Guiers
Pont-de-Beauvoisin
Dolomieu et Veyrins
Avant-Pays savoyard
Guiers-Vif Guiers-Mort

HAUTBAS

notre généalogie à Romagnieu et aux Avaux

Les particularités de notre arbre généalogique rapprochent Romagnieu et Avaux de Pressins. Ces terroirs sont le lieu de vie des Ravier-Piquet et alliés. Notre branche patronymique Rey comprend aussi des gens de Pressins dont un petit rameau, notre branche ancestrale, est venu faire souche à Avaux (les Avaux, aujourd'hui).

Romagnieu en Dauphiné et Avaux la frontière Proches du Pont de Beauvoisin, les villages de Romagnieu et d'Avaux vivent dans l'orbe de ce point de passage. Le Guiers unit plus encore par sa présence Avaux à la Savoie, plus particulièrement à Tramonet sur la rive droite, comme le jumelage entre Saint-Genix en Savoie et les Champagnes d'Aoste en terre dauphinoise. On voit encore les traces d'un ancien pont gallo-romain sur le Guiers sur la commune de Romagnieu, près d'Avaux.

Les paroisses de Romagnieu et d'Avaux, puis la commune de Romagnieu, ont vu les naissances et les décès de nombreux aïeux et collatéraux de notre parentèle. Nous les retrouvons dans ces pages.


Romagnieu au fil de l'arbre généalogique

Aujourd'hui Romagnieu est une des plus vastes communes de l'Isère, largement baignée par le cours du Guiers. Notre page consacrée à Chimilin explique la raison de cette large superficie. Le gentilé de nos cousins de Romagnieu est romagniolan et romagniolane, terme bien franco-provençal.

Des histoires vécues qui ont marqué puissamment les êtres de notre famille bien peu est écrit Dans notre généalogie, deux hameaux de l'actuel Romagnieu jouent plus particulièrement un rôle, le Vorget et Avaux. C'est à Avaux que se fixe la branche des Ravier-Piquet issue de Pressins qui continue vers notre époque. Et c'est au Vorget que ces Ravier se développent.

Paroisse puis commune très rurale, c'est ainsi que se présente Romagnieu vu depuis l'angle de cette constellation familiale, secteur de notre ascendance dont c'est le berceau et le terroir nourricier. Les registres y remontent jusqu'au début du 18ème siècle. Il s'agit d'une bonne moyenne pour notre région du Dauphiné et pour l'actuel département de l'Isère.


Romagnieu et Avaux

Nos arrières grands-parents, nos grands-pères et grands-mères ont marché dans ces rues Avaux, entre deux vallées. Avaux (Vallibus d'où Vaux et Avaux) est une paroisse connue dès le 12ème siècle par une bulle du Pape Innocent II. Paroisse indépendante de celle du bourg de Romagnieu, L'église d'Avaux est consacrée à Saint-Hilaire. C'est pourquoi, dans notre constellation familiale les Hilaire Duret, Hilaire Rey ou Hilaire Sévoz y fleurissent. Ici, nombre de nos ancêtres et collatéraux anciens reçurent le baptême. Aujourd'hui encore, les 80% des défunts inhumés dans le petit cimetière d'Avaux, jouxtant la chapelle d'Avaux, sont nos collatéraux proches, distants de moins de deux degrés de parenté du lignage direct ascendant, la lignée des “SOSA”.

Paroisse et annnexe sont deux choses bien différentes. Il existe une annexe de Tramonet à Belmont comme une annexe de Parves à Nattages, où certes un registre séparé est tenu. Mais Avaux, comme Saint-Didier d'Aoste, sont des paroisses à part entière. Il ne serait venu à l'idée de personne de dire je suis de Romagnieu s'il était paroissien d'Avaux.


Le curé d'Avaux

Le curé d'Avaux n'est pas un vicaire. Un archiprêtre, Claude Montfalcon, y officie jusqu'en 1746. Le 29 septembre 1746 a été enterré dans l'église Messire Claude Montfalcon curé et archiprêtre dudit lieu d'Avaux, âgé d'environ 56 ans et décédé hier. L'acte d'inhumation comporte les signatures de Brondel le curé de Chimilin, Roche curé de la paroisse de Fitilieu, et Planche le curé de Pressins.

Petit commerce de nos arrières grands-parents pour améliorer leur quotidien de cultivateur Les mariages de nos ancêtres de cette frontière des Pays du Guiers sont, comme de coutume, gouvernés par la géographie et la distance. En remontant le cours du torrent du Guiers depuis Saint-Genix-sur-Guiers, nous trouvons Tramonet tout proche de Joudin. Les mariages paroissiaux mixtes Saint-Genix versus Belmont concernent bien évidemment Joudin et Tramonet au premier chef.

Face à Tramonet en Savoie se trouve Avaux en Dauphiné, aussi proche de Pont-de-Beauvoisin que de Romagnieu. Donc nos grand-grands-pères Sévoz de Tramonet viennent convoler à Avaux, et ceux d'Avaux plus à Tramonet et autant à Pont-de-Beauvoisin qu'à Romagnieu, embellissant notre arbre généalogique. Les Duret, Rey et Sévoz (Saive, Sève), Cayère-Cunit, nos ancêtres et aïeux collatéraux, peuplent Avaux. Notre généalogie mêle inextricablement Avaux terre dauphinoise et Tramonet berceau savoyard.


Romagnieu après 1792

Grâce à la capture du hameau de Bourgeron (ou Borgeron) lors de la fondation de la République, notre généalogie à Romagnieu s'est fortement enrichie d'un contingent important de nos collatéraux Trillat. Sans déplacer d'un pouce leur maison, ces paroissiens d'Aoste se sont trouvés citoyens de la commune de Romagnieu. Ceci étant, Bourgeron (Borgeron) se trouvait déjà pratiquement sur le mandement de Romagnieu du temps de ce que l'on nomme l'ancien régime.

À titre de curiosité, disons qu'il existe un hameau de Virieu-le-Petit, dans l'Ain en Valromey, qui se nomme également Romagnieu.

Romagnieu en Dauphiné et Avaux la frontière Constatons que cette partie ascendante de notre généalogie oscille beaucoup entre l'alliance avec les autres artisans et marchands, et l'alliance avec des gens de la terre.


Mentions légales© 2006-2018 Généalogie Isère-Ain-Savoie
Nous condamnons les actions insultantes contre les religions. Lire “Paix civile...”
Avantages à utiliser les moteurs de recherche QWANT® ou BING®

Recherches généalogique du Dauphiné, audimat   CONFLUENCE RHÔNE-GUIERS GÉNÉALOGIE   Généalogie en Dauphiné et en Isère, nouveautés